5 réflexions au sujet de « La France du vide »

  1. En tant qu’astronome amateur, toujours en quête de coins paumés pour y poser mon télescope, ce genre de données m’intéresse!
    Le top pour moi, ce serait une carte donnant lieu par lieu le nombre de lampadaires visibles: je chercherais les coins où il n’y en a pas et situés le moins loin de chez moi! Ces cartes s’approchent du concept, car malheureusement, beaucoup de gens réclament des lampadaires dans leur hameau perdu, ce qui augmente leurs impôts, nuit à leur sommeil, porte atteinte à la vie animale et végétale nocturne, sans les « sécuriser » pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *